La compétition est elle l'amie des tireurs?


C'est une question qu'il est légitime de se poser quand on explore quelque peu les choses.  Indispensable pour la bonne marche des choses ou handicap et bon moyen d'expurger ? J'ai franchement l'impression que la deuxième proposition est plus à l'ordre du jour. Je crois que je vais encore me faire plein d'amis en continuant dans cette voie, je m'en moque bien car je n'ai pas l'intention  de me taire ou abandonner sans combat  la pré-éminence d'une thèse que je considère comme détournée de son but. 

L'antagonisme croissant entre tir de loisir et tir sportif. Le fossé se creuse au détriment du tir de loisir c'est certain.

Vos avis sur le forum

Au fil de mes activités ici ou là, je vois de plus en plus une scission s'opérer au sein du tir. Elle existe depuis des années, elle perdure malgré les bonnes volontés car en plus elle est à mon avis instrumentalisée par certains. On va encore m'accuser de ne pas aimer la compétition, le sport, une certaine façon d'aborder le tir dont certains on décidé que c'était la meilleure et seule façon de l'aborder. Ils ne reculent devant aucun moyen pour faire triompher leur pensée unique. Tout est là nous sommes confrontés à des intégristes, des ayatollahs du bien tirer, du tirer correctement. Pour eux il ne peut se concevoir de tireurs  qu'autrement qu'en survêtement et baskets, avec un harnois de chevaux de traits avec les oeuilléres ces dernières dans ce cas étant au propre comme au figuré. 
J'ai récemment lu un texte plus ou moins issu d'une ligue ou de la FFT une sorte de manuel de bien se vêtir pour la pratique du tir , dans lequel on apprenais que le jean n'est pas une tenue, que tout élément autre qu'un survêtement est indigne d'un tireur sportif , une sorte de code vestimentaire à l'usage du tireur qui aimerais imposer une image du tireur  stéréotypée. Cette image ne pouvant être que celle d'un compétiteur sportif et les autres ne sont rien que des individus douteux dont la seule volonté est de détenir une arme. C'est ce que sous entend ce genre de manoeuvre, vous êtes un bon si vous êtes sportifs et tirez avec les bonnes armes, si vous ne vous déguisez pas en champion olympique sans doute êtes vous un terroriste en puissance. 
Ce qui est grave c'est que la Fédération est non seulement sur cette longueur d'onde, mais en plus une bonne part de nos représentants sont de plus en plus "infectés" par cette idéologie. Oui c'est une idéologie et pardonnez moi de ramener la politique dans le débat mais c'est  une posture parfaitement politique.. 

Il faudrait être naifs pour penser que le politique est favorable, au tir et au delà à la possession d'armes par les citoyens. Nos politiques ont réussi à laisser penser à nos grands sportifs que la notion de "tir sportif" ne les gênait pas mais seulement quand c'est des petits gars en survêtements et utilisant les petits calibres (avec quelques exceptions marginales TSV par ex)  là ils sont honorables ces sportifs (fortunés) qui courent le monde et s'affrontent défendant les trois couleurs . Mais bien sur pour payer tout çà il faut bien la piétaille, les cotisants qui ont offert un beau stand aux élus. Mais cette piétaille, imaginez donc, tous ne veulent pas se plier au cérémonial, tous ne rêvent pas d'une médaille en chocolat. Les tireurs de loisir n'ont pas envie de gloire, de récompense ils sont là pour leur passion, les armes et leur utilisation. L'histoire et la mécanique armurière font partie de leurs savoirs.  Demandez à un compétiteur l'histoire de son arme ( plus grave même chez les tireurs PN) il sera incapable de le faire le plus souvent car l'arme n'est que l'outil a faire des trous qui gagnent tandis que pour le passionné il sera intarissable .
Le politique depuis bien longtemps rêve d'un monde ou le citoyen serait désarmé, non pas pour la sécurité de la société car le politique n'a pas vraiment intérêt à la sécurité, elle engendre l'inquiétude l'angoisse bien utile pour rallier les foules à leurs idéologies.  Mais de tous temps un peuple armé est la hantise des candidats dictateurs qui mettent toujours un point d'honneur à désarmer les peuples qu'ils veulent "asservir" Oh bien sur les nôtres sont en costards et n'utilisent pas la chiourme pour mater le peuple ils ont compris que crédit et carte visa sont plus efficaces.  Il n'en reste pas moins que dans leur imaginaire un peuple possédant des armes, faisant du tir donc les utilisant peut être un caillou dans leur godillot. 
Ils ont donc compris que favoriser ceux qui paraissent les moins "dangereux" était une bonne stratégie. Voilà donc nos instances qui trouvent là un bon moyen d'assurer l'avenir de leur vision, qui est à l'opposé de la vision de la grande masse des tireurs qui ne sont pas des compétiteurs et ne sont là que pour le loisir et la détente.  On veut les faire rentrer dans ce moule qui ne leur convient pas,  Suite aux derniers soubresauts législatif européens rapellons le suscité par des évenements tragiques, mais plus véritablement des événement tragiques utilisé comme prétexte par un ministre français hoplophobe pour inciter une europe non moins anti armes et inféodée à l'ONU, prétexte permettant un bon en avant vers le désir Onusien du 0 armes dans les mains des peuples. 
Vous allez me dire théorie du complot etc.. Je rétorques juste prenez les faits, mettez les bouts à bouts et regardez le tableau. C'est comme une enquête de police, indices, preuves, mobile,alibi.  Quand je dis volonté du zero armes c'est contenu dans un rapport de l'Onu en toutes lettres.  Quand vous analysez les mesures prises par la comission il est certain que classer les répliques en C & B sera la solution au trafic d'armes et terrorisme car n'oubliez pas que c'es la raison invoquée!! 

Nos "amis" sportifs n'ont pas de mots assez durs au fil des forums, groupes et au sein des association même, j'ai lu un article indigne de la part d'un président de club sur un journal local où il reproche que les tireurs ne s'impliquent pas dans les concours la compéition et laisse sous entendre que c'est juste pour avoir des armes . Sans se rendre compte que le président a son rôle à jouer. Seulement tout le monde n'a pas envie de passer son temps en tête a tête avec un carton , tous les tireurs n'ont pas envie de montrer avec suffisance comme ils sont bons. 

Je ne suis pas opposé à la compétition, je ne suis pas opposé au petits calibres comme certains le diront. Je ne suis opposé qu'a une chose c'est que certains tentent de s'accaparer la qualité de "tireur sportif".Il me semble qu'il est temps que les tireurs réagissent sinon encore quelques années et ils ne pourrons plus vraiment pratiquer le tir autrement qu'aux conditions imposées par "l'élite" et avec les armes imposées. Ce n'est pas nouveau les réfléxions sur les pas de tir, qui n'a jamais entendu c'est pas une arme pour faire du tir, pour faire du point. Comme si toute arme utilisée dans le stand devait être une arme de haut niveau compétition. 
La prétention des tireurs n'est pas forcément de réussir un score parfait, on peut parfaitement être satisfait quand une arme tiens simplement la cible sans plus.  L'intérêt n'est pas obligatoirement de faire mieux que le copain à côté, ceci je le place avec les concours de quéquette en primaire. Que l'on veuille faire de la compéition ok, je le conçois, j'ai aussi participé à des championnats, des concours etc , oui c'est intéressant , oui on prend plaisir à faire mieux à chaque fois. Mais il ne faut pas réduire comme on tente de le faire , le tir à une seule activité sportive. En fait les "élites" ont une démarche selon la forme suivante. Si je pratique le tir sportif on ne me posera pas de probléme législatif, je serais considéré comme un "sportif" et non un "individu possédant une arme" j'ai un alibi je suis sportif les autres ce sont des "déviants" sans doute peu digne de confiance qui se masturbent en voyant un AK47 et qui se prennent pour Rambo. Je ne dis pas que ce type de gugusse n'existe pas  comme le dit Jean Gabin dans le président sur un dialogue d'Audiard " le poisson volant existe mais il ne représente pas la totalité de l'espèce"
De même le tireur de loisir existe et il n'est pas à assimiler à un personage douteux. Oh bien sur on trouverait bien un bon candidat , mais 99% des tireurs loisir sont simplement des passionnés par l'un ou l'autre des aspects des armes et du tir. Simplement faire vivre des armes d'un autre âge pour l'un , ce sera l'utilisation d'armes puissantes pour d'autres, certains seront juste là pour le plisir de tirer tout bêtement. En quoi celà serait il dérangeant s'il ne veulent pas être des compétiteurs. Je reste totalement persuadé que si il y avait deux fédérations de tir, l'une compéition et l'autre loisir tout irait bien, naturellement c'est hélas impossible car l'actuelle détentrice du sésame qu'est la feuille verte refusera bien sur de lâcher cette prérogative ni même la partager. De l'autre côté le législateur se refuserait de toute façon à donner le droit à tout autre organisme de donner ce fameux avis favorable. 

Les tireurs de loisir ont aussi leur part dans cette situation, non pas qu'ils puissent être considérés comme "moins fiables" que les "tireurs sportifs"  mais ils sont faurifs de ne pas s'impliquer plus dans la structure du tir. Si la vision du tir compétition est si hégémonique c'est bien la faute des tireurs de loisir qui ne s'impliquent pas dans la vie des clubs, il tirent, ils profitent tant qu'ils peuvent du peu de liberté qu'on leur laisse mais ils ne cherchent pas à rentrer dans la direction des opérations et à contrebalancer cette sorte de dictature du sport.  Il n'est a mon sens de salut que dans l'implication des gens dans notre passion. On doit faire comprendre que le tir sportif ok c'est une façon d'aborder les choses mais pas la seule et que les autres possibilité ne sont pas plus "dangereuses" que le tir sportif. 

Dans ce monde mené par des technocrates aux connaissances étriquées et dont l'action réponds notoirement à une idéologie plus qu'aux principes sensés de précaution et de logique on nous invente des lois, des régles qui aux dernières nouvelles réussissent à classer dans la même catégorie
Une carabine a ai comprimé, un fusil kentucky à silex et poudre noire, un mauser de la dernière guerre  et quelques fusils de chasse lisse, sans oublier des clones d'Ar15 utilisant le systéme de répétition manuelle. Et voilà comment on réussit à faire une sorte de fourre tout en supprimant la catégorie D. Au point que le législateur lui même ne sait comme s'en sortir puisqu'aprés 60 ans de vente libre on voudrais classer les répliques  a percussion tout en laissant libre des armes de collection tirant des cartouches metal.. En gros .. un beau bordel 
Alors quand je vois la bouche ne cul de poule d'un tireur d'élite en survêtement qui vient me donner des leçons sur les armes et le tir j'ai une grosse envie de dire " Lachez moi les basquettes!!!" oui car rangers on peut pas.. c'est pas sport les rangeos!!!

Vos avis sur le forum

Fil de navigation

Connectez vous

Adhérez !!

 

Mes Sites